Revue de presse recrutement numérique N°6

Toutes les deux semaines, faisons le point sur les innovations et ce qui se dit en matière de recrutement numérique. Cette semaine, deux évènements liés aux métiers du numérique, le rachat de Monster par Randstad et un programme pour former les filles aux métiers techniques de l'informatique...

La rentrée sera numérique, gratuite mais sur inscription

La Grande Ecole du Numérique (label donné par l'Etat pour valoriser les nouvelles formations, souvent gratuites, qui préparent aux métiers du numérique) organise un forum d’une journée le 29 septembre prochain, à Saint Denis (93). 46 formations dédiées aux métiers du numérique, accessibles à tous, seront présentées par 26 organisations, au travers d’ateliers et de conférences. Un jobdating sera également organisé. Inscriptions sur http://forumgen.strikingly.com/ et un peu plus sur le site de http://edfab.fr/

Le « Dayclick » ce sera le 18 octobre au Centquatre à Paris, parrainé par le ministère de l’Education Nationale et organisé par les Talents du Numérique (du Syntec Numérique). Une journée dédiée au numérique et à ses métiers, au recrutement, aux formations… avec des hackatons, des jobdating, des débats et du coaching. Gratuit mais le nombre de places est limité et il faut s’inscrire sur http://ledayclick.fr/

 

Randstad nouvel « ogre » du recrutement numérique

L’opération n’a pas l’envergure financière du rachat de Linkedin par Microsoft, mais elle est également impressionnante. Randstad, le géant de l'intérim et du recrutement numéro deux mondial du secteur a racheté la plateforme américaine Monster. Si les deux marques devraient perdurer, les entreprises ne vont certainement pas se priver de faire data commune. Depuis l’année dernière Randstad s’est lancé dans des acquisitions dans le secteur du recrutement numérique, sa stratégie étant de « s’auto-uberiser » selon son PDG.

http://www.usine-digitale.fr/editorial/randstad-croque-monster-et-ses-technologies-de-recrutement-en-ligne.N422472

http://www.lesechos.fr/industrie-services/services-conseils/0211194498195-en-rachetant-monster-randstad-accelere-sa-mutation-digitale-2019702.php

 

Wi-Filles pour en finir avec le sexisme dans l’informatique

« Wi-Filles » est un programme novateur dont le but est de combler l’écart entre les sexes dans les métiers techniques de l’informatique. Et changer le regard que peuvent porter les filles sur ces métiers encore trop souvent occupés, dans leur très grande majorité, par des hommes. C’est l’idée de Salwa Toko qui a créé le programme, actuellement hébergé par EdFab la structure du Conseil régional d’Ile de France : « il y a environ 4 ans j’ai été invitée à participer à la remise des prix d’un concours informatique des IUT de France. La très grande majorité des équipes étaient exclusivement masculines. La proportion est généralement de 10% de filles par promotion. J’y ai vu un challenge à relever, surtout un équilibre à restaurer dans un des secteurs d’activité les plus prometteurs de nos jours et les années à venir ». Son but : former 10 000 filles de 14 à 17 ans d’ici 2020, une antenne a été ouverte à Marseille et un reportage leur a été consacré sur TF1.

http://edfab.fr/salwa-toko-wi-filles/

 

Les nouvelles innovations dans le recrutement des grandes firmes

« Branstorm » est le programme de L’Oréal qui permet à la firme de détecter les talents dont elle a constamment besoin. Le groupe embauche chaque année, 200 branstormers qu’il immerge dans l’entreprise pour détecter leurs capacités. Focus RH présente également les programmes de Lidl (atelier théâtre), de BNP Paribas (recrutement par Twitter, ou aux côtés d’Air Liquide et d’Airbus Group, via une compétition internationale #HrACKATHON dédiée aux ressources humaines).

http://www.focusrh.com/recrutement/e-recrutement-sites-emploi/innover-pour-mieux-recruter-les-jeunes-diplomes-28857.html