La France, leader européen des créations de start-ups

Avec plus de 50 start-ups créées en 2015, la France est devenue, avec le Royaume-Uni, championne d'Europe de l'économie collaborative. Après les transports et l'hébergement, les plateformes de services à la personne pourraient connaître un essor considérable, selon une étude de PwC.

Les dernières estimations* du cabinet d'audit et de conseil en attestent. S'il est un secteur où la France s'en sort bien, c'est bien l'économie collaborative, loin devant l'Allemagne, l'Espagne ou encore les Pays-Bas (25 start-ups créées). Last, but not least, ce succès serait dû, selon PwC, à un « environnement réglementaire favorable » ! Ainsi, la création du statut d’« auto-entrepreneur » figure parmi les mesures qui auraient permis le développement exponentiel de ce nouveau business model.

Un chiffre d’affaires vingt fois plus important d’ici 10 ans

PwC estime qu'en Europe, le chiffre d’affaires des plateformes des cinq secteurs clés de l’économie collaborative – finance, hébergement, transport, services à la personne et services aux entreprises – devrait augmenter de 35 % par an, contre 3 % pour l’ensemble de l’économie, pour atteindre 83 milliards d’euros d’ici 2025 (4 milliards d’euros aujourd’hui). « Au cours des dix prochaines années, l'économie collaborative pourrait bien devenir LE modèle de performance dans une Europe qui cherche la croissance », explique Jean-François Marti, responsable du PwC Experience Center.

Au-delà des géants tels que Airbnb ou Uber, l’économie collaborative a vu émerger un écosystème riche et diversifié en Europe. Dans les neuf États membres de l’Union européenne étudiés par PwC, au moins 275 entreprises de l’économie collaborative ont été créées à ce jour. De plus, les transactions dans ce secteur se sont accélérées ces deux dernières années, permettant l’augmentation des revenus des plateformes, qui ont presque doublé d’une année sur l’autre.

Les plateformes de services à la personne tirent la croissance

Les transports collaboratifs représentent près de la moitié des revenus générés parmi les cinq secteurs clés de l’économie collaborative en 2015, à hauteur de 1,7 milliard d’euros. L’hébergement enregistre de son côté, 15 milliards d’euros de transactions, soit plus de la moitié des celles réalisées dans ces cinq secteurs. Mais ce sont les plateformes de services à la personne qui connaîtront la croissance la plus rapide, estime l'étude PwC, avec un chiffre d’affaires en hausse d’environ 50 % par an jusqu’en 2025. Le développement de ce secteur est stimulé par une nouvelle génération de consommateurs qui ont de plus en plus recours à des services tels que la livraison de plats à domicile ou encore la location de matériel et de services entre particuliers.

L'économie collaborative, vivier de croissance et d'emplois en France ?

Le secteur représente aujourd'hui un chiffre d'affaires de 2,5 milliards d'euros et le gouvernement qui a commandé en octobre 2015 un rapport sur le sujet au député Pascal Terrasse, ne s'est pas trompé. Remis au Premier ministre en février 2016, ce rapport formule 19 propositions qui visent à encadrer, notamment sur le plan fiscal, ce secteur d'activité et obtenir plus de transparence sur les sites. « L'économie collaborative, ce n'est pas l'uberisation », indiquait à la Tribune le parlementaire qui souhaite redorer le blason de l’économie collaborative et responsabiliser ses acteurs.

NS

* Ces projections ont été réalisées à partir d’une étude commanditée par la Commission européenne intitulée « Assessing the size and presence of the collaborative economy in Europe » > http://ec.europa.eu/DocsRoom/documents/16952/attachments/1/translations/...