Recherche d’emploi : la lente percée des réseaux sociaux

Les modes de recherche d’emploi restent encore, selon l’Insee, assez traditionnels : les jeunes et les cadres sont les plus nombreux à utiliser des réseaux sociaux, mais la majorité des chercheurs passent par les annonces, Pôle emploi et les candidatures spontanées.

En 2016, 4,2 millions de personnes déclarent avoir cherché un emploi et 97% d’entre elles ont recherché un emploi salarié. Parmi eux 68% étaient des chômeurs. L’Insee vient de publier une note de fond sur la manière dont ces personnes ont procédé, comment elles ont cherché leur emploi. Et si les méthodes sont multiples et cumulées elles sont aussi très largement « traditionnelles » : 87% ont passé une annonce dans un journal ou sur internet, consulté ou répondu à des annonces, 67% ont contacté Pôle emploi, une agence d’interim ou un autre organisme, 65% ont demandé à des amis ou des collègues et 62% ont déposé une candidature spontanée. Le premier constat de l’Insee est donc que la mobilisation des réseaux sociaux reste moins fréquente que les méthodes traditionnelles : 31% des personnes cherchant un emploi salarié font savoir qu’elles recherchent un emploi par le biais de leur profil professionnel.

Le second constat est que les modes de recherche varient selon la position sur le marché du travail. Ainsi les chômeurs prennent plus fréquemment contact avec Pôle emploi et déposent davantage de candidatures spontanées auprès des entreprises. En revanche les personnes en emploi, notamment celles qui n’ont pas de CDI ou sont en sous-emploi, s’adressent plus souvent à leurs relations, personnelles ou professionnelles. Le sexe n’est pas clivant dans les méthodes de recherche qui sont assez similaires entre les hommes et les femmes en revanche l’âge l’est : non seulement les jeunes chômeurs déposent plus souvent des candidatures spontanées que leurs aînés (74% des 15-24 ans contre 55% des 50 ans ou plus), mais ils utilisent davantage leur profil professionnel sur les réseaux sociaux et passent plus fréquemment un entretien d’embauche, un test, ou un concours d’entrée dans la fonction publique que leurs ainés, surtout ceux de plus de 50 ans .

Le troisième constat est que les modes de recherche varient aussi selon le statut social et la profession. Les cadres au chômage privilégient par exemple leurs relations et les réseaux sociaux : 59% d’entre eux utilisent leur profil professionnel sur les réseaux sociaux et 78% contactent des relations personnelles ou professionnelles. La part de cadres qui passe un test, un entretien d’embauche, un concours de la fonction publique est également plus élevée que celle des autres professions. Comme les cadres, les artisans, commerçants et chefs d’entreprise s’adressent aussi fréquemment à leurs relations personnelles et professionnelles, et contactent moins souvent Pôle emploi ou une agence d’intérim. À l’inverse les ouvriers contactent plus fréquemment que les autres catégories Pôle emploi ou une agence d’intérim (82%). La part des ouvriers qui mobilisent les réseaux sociaux numériques ou qui s’adressent à des relations personnelles ou professionnelles est également inférieure à celle des autres catégories socioprofessionnelles. En moyenne, les ouvriers au chômage recherchent un emploi depuis 23 mois, soit 4 mois de plus que les cadres et 6 mois de plus que les professions intermédiaires.

Quant aux résultats, ils ne correspondent pas forcément aux méthodes de recherche : le recours aux annonces n’est pas le chemin le plus efficace, les relations personnelles le sont : parmi les salariés qui occupent leur emploi depuis moins d’un an, 42% déclarent avoir trouvé cet emploi grâce à une démarche personnelle auprès de l’employeur ou après une candidature spontanée. Un quart indique que des relations familiales, personnelles ou professionnelles leur ont permis d’obtenir leur emploi. Et, dans 7 cas sur 10, la prise de contact avec l’employeur et la mobilisation des relations ont permis aux salariés de trouver leur emploi en CDI ou non. 9% seulement déclarent avoir trouvé leur emploi actuel grâce à Pôle emploi ou un autre organisme public, une proportion relativement stable depuis vingt ans et proche de celle observée dans d’autres pays pour le service public de l’emploi.

Comment recherche-t-on un emploi? Pôle emploi et agence d’intérim pour les ouvriers, relations personnelles et réseaux sociaux pour les cadres. Insee Première n°1660. Juillet 2017
https://www.insee.fr/fr/statistiques/2901587 

Restons Connectés

Qui sommes-nous ?

Qui sommes-nous ?