Revue de presse du recrutement numérique N°23

Cette semaine dans la Revue de presse du recrutement numérique, les Millenials connectés en recherche d’emploi sont à l’honneur, quel que soit leur profil, qu’ils soient amateurs de Tinder, fans de Twitter ou video-addicts. Et quand bien même ils n’auraient pas le profil… pas grave !

Pas le profil ? Pas grave !

C’est le credo de « Jaipasleprofil.fr », site de recrutement sur le web qui se consacre aux atypiques. Une idée toute simple : le vécu vaut mieux parfois que le diplôme et « les autodidactes, les aventuriers de retour d'un congé sabbatique, les curieux en reconversion professionnelle, les éclopés du parcours scolaire classique et les profils atypiques de tout poil » peuvent intéresser un employeur qui aime les différences. Poster son CV est gratuit pour les candidats, mais c'est aussi en accès libre pour les entreprises. Pas de spécialisation par métier ou par secteur sur ce site. Sa seule spécificité, ce sont ses candidats. Nicolas Lacombe, son fondateur, estime que pour les candidats, c'est l'assurance que leur CV sera lu et pris en considération. Fini le temps perdu à postuler auprès d'entreprises qui ne veulent que des clones.

Jobthis, aspirateur à offres d’emploi

C’est une appli qui aspire toutes les offres d'emploi publiées sur Twitter et les transfère en temps réel. Jobthis est évidemment gratuit. Olivier Lecompte, le créateur du site, estime à plus de 1 500 le nombre d'annonces d'emploi postées tous les jours sur Twitter. Beaucoup de postes dans l'informatique, la communication, mais aussi l'hébergement, la restauration et la comptabilité.

Le « Tinder du mentorat »

« LinkedIn a décidé d’aider les jeunes, les millennials, les 18-34 ans, qui ne savent pas toujours comment reprendre contact, ni quoi dire lorsqu'ils le font » à travers un système de mentorat actuellement en version test qui « permet aux mentors choisis par LinkedIn de faire défiler des profils d'utilisateurs avides de conseils en fonction d'une série de critères, tels que la proximité du réseau ou le domaine de compétences. Il revient à ces mentors d'accepter ou non la demande, appuyée par un message personnalisé ».

  • L'article des Echos sur le sujet

L’interim des millennials

Side est une start-up qui vient de lever 5 millions d’euros auprès notamment de Xavier Niel et Jacques Antoine Granjon et qui propose de relier les millennials à l’interim en permettant aux entreprises de recruter des jeunes pour des missions très ponctuelles. « Concrètement, The Kooples ou Bang & Olufsen y trouvent leurs vendeurs occasionnels, comme le Printemps ou Frichti y identifient leur main-d’œuvre pour effectuer des tâches logistiques ». La plupart des personnes qui s'inscrivent sur Side sont jeunes et l'utilisent pour générer des revenus complémentaires : « Ils sont musiciens, créateurs d'entreprise, jeunes diplômés ou même encore étudiants et ont besoin de flexibilité dans leur travail », remarque Gaspard Schmitt, l’un des fondateurs.

  • Retrouvez ici l'article des Echos 

EasyRECrue remplace le premier contact téléphonique par la vidéo

« Par téléphone, il est parfois plus difficile d’identifier la personnalité de l’interlocuteur», remarque Laetitia Lepoutre, responsable sourcing et recrutement France chez Kiabi. D’où l’idée d’adresser cinq ou six questions aux candidats, auxquelles ils peuvent répondre où et quand ils le souhaitent, en utilisant la caméra de leur ordinateur ou de leur smartphone. « Cela crée un environnement moins stressant qu’un rendez-vous formel. Pour l’entreprise, c’est un gain de temps car les vidéos excèdent rarement cinq minutes », souligne Mickael Cabrol, fondateur et directeur général d’easyRECrue.

Restons Connectés

Qui sommes-nous ?

Qui sommes-nous ?