Revue de presse du recrutement numérique N°26

Cette semaine, dans la revue de presse du recrutement numérique, nous nous demanderons comment séduire un robot recruteur… avant de séduire l’humain, ce qu’est un Digital Workplace et pourquoi Facebook va sur le terrain de LinkedIn.

Comment séduire un robot ?

L’intelligence artificielle étant de plus en plus présente dans les processus de recrutement, les conseils commencent à se faire jour sur la manière dont les candidats doivent se comporter avec un robot. Quatre conseils simples sont développés dans Les Echos : 1. Cultiver son identité numérique 2. Maîtriser l'art des mots-clefs 3. Être transparent. 4. Rendre l'information opérationnelle. Le plus difficile ? « Non seulement attirer l'attention du robot mais fournir de la matière susceptible de séduire un humain qui, in fine, aura le dernier mot ». 

Facebook peut travailler avec LinkedIn.

Facebook est en train de tester une manière de résumer le profil Facebook pour le proposer à LinkedIn. L’idée consiste à résumer les compétences professionnelles ainsi que les goûts et habitudes, une sorte de CV, mais moins contrôlé par le candidat…

L'avenir du recrutement est la combinaison de l'instinct et des indicateurs numériques.

C’est en tout cas ce qu’est venue soutenir la direction de LinkedIn au Talent Intelligence Summit de Londres. Dans l’Usine Digitale, Jon Addison, dirigeant de LinkedIn UK, explique longuement comment LinkedIn voit l’évolution du travail, comment les RH vont devoir s’adapter très vite à l’utilisation des données et comment ce traitement va être au cœur des processus de recrutement. « Nous avons des informations sur près de 20 millions d’entreprises et plus de 530 millions de membres dans le monde. Ce que nous proposons est assez unique, en termes de taille de notre base de données, de nombre de variables que nous pouvons observer » explique Jon Addison qui pense que LinkedIn peut donner tous les indicateurs sur tous les marchés du travail. Aux RH de savoir les utiliser.

Qu’est-ce que la Digital Workplace ?

Simplement le poste et l’environnement de travail au temps du digital. Sur le site de L’Atelier, une longue analyse de son possible avenir. Cela va de la stratégie de Microsoft pour prendre le leadership sur le poste de travail à la manière dont les chatbots vont prendre une place importante dans les ressources humaines, en passant par l’idée du « collaborateur augmenté ».  

Restons Connectés

Qui sommes-nous ?

Qui sommes-nous ?