Quand la fiction réinvente le travail

Dans « Au bal des actifs, Demain le travail », publié aux éditions La Volte, 12 auteurs de science-fiction auscultent sans complaisance, les mutations du travail. 

Thème majeur de nos sociétés, enjeu de la dernière élection présidentielle, première cause de mobilisation sociale, le travail et sa transformation accélérée ces dernières années intéressent désormais la fiction. Dans un recueil de nouvelles inédites de science-fiction, parues aux éditions La Volte, 12 auteurs parmi les plus grands noms de la science-fiction francophone (Alain Damasio, Emmanuel Delporte, Stéphane Beauverger…) explorent l’univers du travail et ses travers contemporains : aliénation, pressurisation, conditionnement, perte d’identité, etc.

Lorsque les éditions La Volte, lancent, le 1er mai 2016, en pleine ébullition de « Nuit Debout », l’appel à textes qui conduira à cet ouvrage collectif,  les ambitions levées pour les auteurs sont claires : dans un monde en mutation espérées et redoutées à la fois, il s’agit d’anticiper et projeter les évolutions possibles du travail. Entre disparition et retour au plein emploi, les écrivains prennent parti. Au bal, des actifs, demain le travail regroupe en effet, des textes « résolument féroces, sombres parfois, indignés toujours, qui nous percutent de plein fouet », note l’éditeur.

Dîner aux chandelles sur les ruines de la Commune de Paris, burn-out d’un écrivain face aux lois du marché,  jugement constant des uns par les autres sur un faux air de Black Mirror (série britannique d’anticipation, ndlr), uberisation XXL dévorant l’énergie vitale des jeunes actifs sur-diplômés, trader SDF, coach à la dérive, intelligences artificielles séditieuses, révoltes sociales dans un centre de tri de cercueils… Telle est la remarquable cérémonie du Bal des actifs, « ce marché furieux où chacun se vend, se donne, se perd ou se vole, cette sarabande au bord du gouffre qu’est notre présent ».

Dans une postface qui clôt le recueil, Nathalie Huet, scénariste de Trépalium (*) instille une note d’optimisme : « Les nouvelles de ce recueil sont autant d’alertes précieuses, originales, surprenantes, mais toujours fondamentales (…) Notre monde bouge, il se passe des choses positives ».

(*) série d’anticipation diffusée sur Arte

Tags Associés

Restons Connectés

Qui sommes-nous ?

Qui sommes-nous ?