Une industrie du futur plus collaborative

Mettre fin aux idées reçues sur l’industrie, tel est le leitmotiv de la semaine de l’Industrie depuis sa création en 2011. Loin de l’image vieillissante et dépassée à laquelle elle est encore trop souvent associée, l’industrie y dévoile sa réalité, à la fois moderne, innovante et écologique à travers de multiples rencontres en France métropolitaine et DOM-TOM. L’édition de cette année met tout particulièrement en avant le lien entre industrie et environnement. Elle offre en outre aux collégiens, lycéens, mais aussi aux demandeurs d’emploi, et au grand public au sens large, l’occasion de se familiariser avec ses métiers, et notamment de découvrir ceux de « l’industrie du futur ».

Une industrie 4.0 créatrice d’emplois

L’adaptation de l’industrie aux nombreuses transitions simultanées, qu’elle soit énergétique, numérique et organisationnelle, crée contre toute attente de l’emploi, et touche des secteurs parfois inattendus. Dans la cosmétique par exemple, L’Oréal recherche des développeurs à même de créer de nouveaux outils qui flashent la peau afin de l’analyser ou permettent de visionner le visage maquillé. Dans le domaine médical, l’apparition d’exosquelettes biomécaniques pour seconder les capacités physiques du squelette humain, notamment des personnes handicapées, illustre le développement récent des biotechnologies. Les secteurs traditionnels de l’industrie n’échappent bien entendu pas à la tendance et voient également l’émergence accrue de nouveaux métiers consistant à interagir avec les machines du futur, liées à ce que l’on a déjà coutume d’appeler l’industrie 4.0,  tels que les techniciens robotiques ou les ingénieurs virtualisation. La métallurgie prévoit ainsi 100000 recrutements par an jusqu’en 2025. Tous secteurs confondus, l’industrie attire les talents et mobilise les expertises dont elle a besoin pour son développement.

La collaboration, maître mot de l’industrie du futur

Les robots collaboreront certes de plus en plus avec l’humain, mais ils doivent également favoriser une meilleure collaboration entre humains. Loin de la déshumanisation à laquelle elle est trop souvent associée, l’industrie du futur se construit au contraire autour de l'homme et de ses savoir-faire. Cette semaine de l’industrie a aussi pour vocation de montrer que l’industrie accorde une place primordiale au « bien-être au travail », à l'évolution des compétences et la collaboration des salariés au projet de l'entreprise.

Les demandeurs d’emploi au cœur de cette semaine

Réveil des recrutements dans l’industrie, nouveaux métiers et modes de collaboration… un tel contexte justifie plus que jamais le partenariat historique de Pôle emploi avec la semaine de l’Industrie. Près de 10 000 demandeurs d’emploi sont attendus sur l’ensemble du territoire national pour participer à plus de 300 évènements organisés par Pôle emploi, notamment des ateliers sectoriels sur les métiers des filières industrielles qui recrutent dans les bassins d’emploi, mais aussi dans le cadre de forums des métiers, salons de recrutement ou encore « job-datings » en partenariat avec les départements, les chambres de commerce, les CFA, etc.

http://www.pole-emploi.org/informations/pole-emploi-partenaire-de-la-sem...@/543/view-article-188288.html

Restons Connectés

Qui sommes-nous ?

Qui sommes-nous ?